Le temps des hérauts

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.

Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

2 participants

Tresse, fleurs de lys et griffon

avatar
Invité
Invité


Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par Invité Sam 18 Sep 2010 - 9:34

Bonjour,
Merci de m'aider si cela est possible!!
Comment peut on décrire ces "support d'écu" sur ces trois blasons : quelle seraient leur signification??
On est à la fin du Moyen Age

D'autre part, ces pensant sont associés à un cul de lampe avec un griffon tenant dans ses serres un hommes? Quelle symbolique??

Merci de toute proposition d'interprétation!!


Dernière édition par wykky le Lun 10 Jan 2011 - 14:26, édité 2 fois
alban56
alban56
Héraut d'armes
Héraut d'armes


Nombre de messages : 1066
Localisation : Duché de Bretagne
Date d'inscription : 03/05/2007

Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par alban56 Sam 18 Sep 2010 - 20:48

Bonsoir,

les blasons sculptés en clé de voute ne comportent pas véritablement d'ornement extérieurs. Ce sont plutôt des décorations indépendantes du blason.
avatar
Invité
Invité


Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par Invité Sam 18 Sep 2010 - 21:07

bonsoir,
merci, mais peut on y voir des fleur de lys, des cordes ?? et le rattacher à une symbolique héraldique?
alban56
alban56
Héraut d'armes
Héraut d'armes


Nombre de messages : 1066
Localisation : Duché de Bretagne
Date d'inscription : 03/05/2007

Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par alban56 Sam 18 Sep 2010 - 22:37

Il ne faut pas chercher systématiquement une "symbolique" en héraldique. Il arrive souvent que des éléments (surtout lorsqu'ils sont à l'extérieur de l'écu) soient uniquement décoratifs.

En ce qui me concerne, je crois distinguer des lambrequins à la place des fleurs de lys. Et pour ce qui est de la "corde", je doute fort qu'elle symbolise quelque chose de précis. Il existe la cordelière de la veuve mais elle n'est pas représentée de la sorte, et encore moins autour d'un écu masculin.
avatar
Invité
Invité


Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par Invité Dim 19 Sep 2010 - 9:52

merci déjà de ces réponses...
vous dite "ecu masculin" pour celui avec les cordes autour de l'écu, qu'est-ce qui permet de l'affirmer?
Levyryl
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes


Nombre de messages : 6167
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par Levyryl Dim 19 Sep 2010 - 11:14

Alban ne fait qu'une supposition, tirée de la forme générale de l'écu,parce que souvent les épouses ou demoiselles ont des écus de forme ovale ou losangées, sauf dans le cas d'écus jumelés aux armes du mari et de l'épouse : dans ce cas, les écus gardent la forme générale.
Une cordelière de veuve peut entourer les armes personnelles de la dame, mais si elle entoure les armes de feu son mari, si elle ne fait pas usage des ses propres armes ou n'en a pas, on peut concevoir qu'elle entoure un écu de forme générale et non un écu de forme spécifique. Le guide de l'héraldique de Wenzler,que j'utilise comme lexique en cas de besoin (mais ce n'est qu'un guide dont il faut savoir se détacher) mentionne: "Cordelière: ornement extérieur entourant généralement les écus féminins, en principe celui des veuves ou des filles non mariées" (grammaticalement, les écus - au pluriel - deviennent"celui" au singulier, c'est une faute! Twisted Evil ).
Le même indique, pour la forme de l'écu, que les femmes suppléant leurs maris absents (croisades, pèlerinages, captivité, mort....) ont pris l'habitude d'avoir leurs propres écus dans la classe dirigeante, imitées ensuite par des roturières, et indique :"Il est de coutume qu'une femme non mariée prenne les armes de son père et qu'elle les dispose dans un écu en forme de losange ou ovale. Une femme mariée rangera les armes de son père et celles de son époux (je rectifie le texte du livret qui dit "rangera les armes de son mari et celles de son époux" - sic -) dans deux écus accolés ou dans un seul partagé en deux." (les armes du mari étant généralement à dextre dans ces cas).
Mais attention, attention : nous ,hommes et femmes du 21ème siècle, nous sommes déformés dans notre vision des choses par trois siècles de réglementation étatique (royale, républicaine, impériale, etc) dans des domaines très variés, et nous avons tendance à plaquer cet aspect sur un passé qui justement connaissait peu de règles universelles, excepté peut-être celles de la religion, et encore, non sans mal.....Or, la structure de la société était celle d'une juxtaposition et d'une superposition d'indépendances et de sujétions féodales,dans laquelle les communications et la diffusion des idées et usages se faisaient au pas des hommes et des chevaux. Ce que nous avons tendance à présenter présomptueusement comme des règles impératives de l'héraldique, c'était en réalité un ensemble de pratiques, d'usages, de coutumes, d'habitudes, voire de modes, diffuses et émanant d'initiatives locales peu concertées, chaque seigneur étant quasi-souverain en ses fiefs, allant tant de bas en haut que de haut en bas,et que les hérauts d'armes ont tenté, au fil des siècles, de structurer. Il n'y a pas en la matière de loi suivie de décrets d'application, d'A.K.O = ordre du cabinet suprême de l'armée de l'empire allemand avant 1914, de circulaires ministérielles, de directives autoritaires de quelque nature qu'elle soit, avant la mesure brutale de prohibition des armoiries à l'époque révolutionnaire et l'établissement d'une héraldique centralisée en mars 1808 et les tentatives de réglementation royales et impériales postérieures, jusqu'à l'abandon du domaine héraldique par la République.
Il n'existe pas d'énarques de l'héraldique (et heureusement!!!!!) Laughing
C'est peut-être ce qu'il y a de séduisant dans l'héraldique : le "champ" de libertés qu'elle offrait et nous offre encore ! Et il est réconfortant que les femmes viennent rejoindre les hommes dans cet espace de liberté.

Contenu sponsorisé


Tresse, fleurs de lys et griffon Empty Re: Tresse, fleurs de lys et griffon

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 18 Jan 2022 - 14:35